Recherche financée par la Fondation pour la planification financière - Réflexions sur les comportements et la richesse en matière de demande d'aide professionnelle en planification financière


La présente étude se sert d'une enquête canadienne pour étudier les décisions de demande d'aide professionnelle en planification financière. Nous constatons que les personnes qui ont recours à un planificateur financier ont plus de richesse, un stress financier subjectif moindre et une plus grande autoefficacité financière que celles qui n'utilisent pas les services d'un planificateur financier. En nous servant de l'aspect longitudinal de l'enquête, nous observons que les personnes qui ont la plus grande autoefficacité financière pendant la période t-1 sont plus susceptibles de demander de l'aide pendant la période t, ce qui nous amène à conclure qu'une autoefficacité élevée mène à une demande d'aide en planification financière. Nous ne trouvons pas que le stress financier subjectif mène à une demande d'aide en planification financière. Nous expliquons ensuite les répercussions pour les professionnels, les consommateurs et les décideurs politiques.

ÉTAT D'AVANCEMENT DU PROJET

Le document complet a été publié par le Financial Services Review et est disponible ici.

photo